17 décembre 2010

La fin du bal

boogie_


Plus que les pinces que j'ai posé sur toi ici ou là, plus que le temps où j'ai aimé faire rougir ton postérieur, je crois bien que le moment que j'ai préféré est celui là. Celui où ta tête reposait sur mon épaule, où de la flamme de la bougie toute proche je contemplais ton visage, ta bouche, où j'ai recueilli tes gémissements au fur et à mesure que je faisais couler la cire sur ta peau.
Oui, c'est celui là que je garderai bien au chaud jusqu'à la prochaine fois...

Posté par homeostasie à 00:01 - Permalien [#]